Vous avez une question,
appelez-moi au
06 51 040 025

VOITURE

SALMSON S4 E elle innove par son chassis et ses chemises humides amovibles.

Présentée au Salon d'octobre 1937, elle est produite jusqu'en 1950. Elle ressemble beaucoup à la Salmson S4 61 dont elle reprend les carrosseries, mais le châssis et le moteur de 2300 cm3 font la différence.

En 1935, Salmson présentela S4 D à roues indépendantes, le bureau d’études travail sur une solution parallèle faisant appel à des barres de torsion mises à la mode par Citroën en 1934.

Le fruit de ces recherches est exposé lors du Salon d’octobre 1937, avecla SalmsonS4 E. Ce modèle est le premier d’une série disponible jusqu’en 1950.

 Plus longue, plus large,la S4 E incarne à bien des égards des évolutions significatives, elle bénéficie d’une mécanique plus moderne de2.3 L.

 La caractéristique la plus marquante est l’abandon de la disposition archaïque du bloc-cylindre séparé, au profit d’un bloc-cylindre-carter supérieur coulé d’une seule pièce.

Autre nouveauté, le refroidissement est du type ‘thermosiphon activé’ par une pompe, l’eau refroidie ne pénètre dans le bloc qu’après avoir traversé un échangeur de température eau-huile, dispositif extrêmement judicieux dans son principe.

Ce moteur est monté sur un châssis inédit, de300 cmd’empattement, à longerons soudés électriquement, et traverses tubulaires, contre-coudé et surbaissé.

 

L’ensemble très rigide supporte aisément des suspensions avant à barres de torsion longitudinales et triangles superposés, l’amortissement est confié à amortisseurs hydrauliques télescopiques.

 

Les freins sont à commande hydraulique Bendix-Lookheed, la boîte électromagnétique Maag-Cotal est fabriquée sous licence chez Salmson, le pont oscillant à poussée centrale prend appui sur une rotule placée derrière la boîte.

COMMENTAIRES

1 commentaire
  • le 27/05/2016, posté par Jean-Baptiste KLEIN

    Citroën a mis en service les barres de torsion en 1934 avant Salmson

votre message :