VOITURE

PEUGEOT 301 version plus luxueuse, issue de la Peugeot 201.

La Peugeot 301 est dotée d'un moteur d'1,5 L, monté sur le nouveau châssis à structure tubulaire dit 'Bloctube' ; l'innovation technique majeure, est sa suspension à roues indépendantes ; plus cossue, elle est extrapolée de la 201 dont on retrouve la ligne générale. Elle concrétise la nouvelle politique de rationalisation choisie par Peugeot.

En mars 1932, la firme Peugeot propose la 301 Confort, c’est une dérivée directe de la 201, en plus étoffée, motorisée par quatre cylindres 1 465 cm3 à soupapes latérales qui offre 34 ch et un châssis plus long.

 

Le bureau d’études Peugeot reprend la suspension à roues avant indépendantes, la suspension arrière par des ressorts quart elliptiques obliques inversés associés à des amortisseurs à friction.

 

La 301 C bénéficie du nouveau châssis à structure tubulaire (longerons composés de deux ‘U’ opposés et réunis par des ‘semelles’ soudées) dit ‘’Bloctube’’ ; on le retrouve sur les modèles à venir de la série 01.

 

La 301 existe en quatre carrosseries sur ossature bois, on distingue deux berlines, une conduite intérieure 4 portes 6 glaces, un coach ou berline de voyage 2 portes, un cabriolet décapotable et un roadster,  20 729 unités sont produites, de mars 1932 à avril 1933.

 

Une Peugeot 301 à carrosserie spéciale, conduite par André Boillot bat de nombreux records dont celui des 24 heures, de la classe F, à 110,417 km/h sur l’autodrome de Miramas.

COMMENTAIRES

aucun commentaire
votre message :