Vous avez une question,
appelez-moi au
06 51 040 025

VOITURE

Au Salon de Paris d'octobre 1934, l'Hispano Suiza HS 26 cède sa place à la nouvelle T 70 K 6 celle-ci est dotée d'un nouveau six cylindres culbuté de 5,2 L

. Fidèle à sa méthode de création modulaire, Marc Birkigt secondé par Mr Dasté, ancien directeur de la carrosserie Vanvooren, créent une version simplifié de la célèbre Hispano J 12. Le châssis et la transmission sont repris sans réel changement, ainsi ...

. Fidèle à sa méthode de création modulaire, Marc Birkigt secondé par Mr Dasté, ancien directeur de la carrosserie Vanvooren, créent une version simplifié de la célèbre Hispano J 12. Le châssis et la transmission sont repris sans réel changement, ainsi que le servo-frein à friction, les freins système Perrot. L'Hispano H 6 offre sont embrayage monodique et sont boîtier de direction. M. Birkigt aide par l'ingénieur Rodolphe Hermann dessinent le moteur à chemises humides, le bloc est réalisé en alliage léger, les soupapes en tête sont montées dans une culasse détachable. Le châssis est disponible en deux empattements 3,42 m pour le type K 6 normal identique au J 12 court et le Type K 6 long de 3,71 m comme le J 12 léger. La société est nationalisée en 1936, par le gouvernement de Léon Blum. La fabrication de cette voiture remarquable est interrompue en décembre 1937, par la sommation du ministère de la Guerre, qui décide que les ateliers de Bois Colombes se concentrent sur la construction de moteurs d'avions. Le dernier châssis est livré en 1938, c'est aussi le dernier exemplaire des automobiles Hispano Suiza Française.

COMMENTAIRES

aucun commentaire
votre message :