Vous avez une question,
appelez-moi au
06 51 040 025

VOITURE

DELAHAYE 107 fruit d'un accord avec Chenard & Walcker.

Charles Weiffenbach directeur chez Delahaye, imagine une association entre constructeurs à l'image de Général Motors. Cette alliance avec Chenard & Walcker donne naissance à la Delahaye 107 étudiée par Amédée Varlet et Jean François en 1927.

A la fin des années vingt, la dépression économique s’annonce et seuls les constructeurs de grandes séries maintiennent leur niveau d’activité. Devant ces difficultés, 

Charles Weiffenbach directeur des fabrications de la firme Delahaye suggère une association entre constructeurs pour l’achat de fourniture, une sorte de General Motors Française. Une alliance se concrétise avec la société Chenard & Walcker. 

Pendant les négociations, un nouveau véhicule est étudié sous la direction technique de l’ingénieur Amédée Varlet secondé par le jeune ingénieur Jean François, le prototype est testé dans les Alpes et réceptionné au service des mines le 16 septembre 1926. 

La production de la Delage 107 démarre effectivement début 1927, le moteur issu du modèle 92 est composé d’un ensemble bloc-moteur fixé en trois points, un à l’avant et deux à l’arrière. Des câbles assurent la commande de frein sur les quatre roues, la licence Adex permet un freinage en diagonale. 

L’ingénieur Jean François perfectionne les freins Adex en adaptant un système à came flottante qui en fait des freins autoserreurs et autocentreurs avec des résultants spectaculaires. Cette amélioration disponible en option est montée de série en juin 1927 ; à 92 Km/h seulement 41,50 m suffisent pour immobiliser la voiture, des performances équivalentes aux voitures des années quatre-vingt-dix. 

Au salon de 1927, la Delage 107 donne naissance à la 107 M , fruit des accords avec Chenard & Walcker , elle résulte d’une mise à jour et d’une harmonisation des gammes respectives.

COMMENTAIRES

1 commentaire
  • le 07/07/2016, posté par Clment Frech

    Delahaye à participer à la création d'un groupe de constructeurs Français comme Général Motors aux Etats-Unis

votre message :