Vous avez une question,
appelez-moi au
06 51 040 025

HOMME

DELAGE Louis - Passionné de grosse cylindrée luxueuse

Après des études aux Arts et métiers d'Angers, Louis Delage, passe quelque temps dans la Compagnie des chemins de fer du midi, amateur d'automobile, il crée en 1900 sont propre bureau d'études et travaille pour les principales marques de l'époque, dont Peugeot. Il fonde sa propre entreprise le 10 janvier 1905. La firme Delage se spécialise dans la création de voiture de luxe, la récession de ce marché conduit la société à la liquidation en avril 1935.

L'ingénieur Louis Delage construit ses voitures jusqu'en 1933, date du rachat de son entreprise par Delahaye.


Né en 1874 à Cognac, Louis Delage fait des études brillantes à l'école des arts et métiers d'Angers.


Il entre alors chez Peugeot, où il occupe le poste de chef d'études et d'essais.
Cependant, sacrifiant à son goût d'indépendance, il démissionne et s'installe en 1905 à Levallois, près de Paris.


Avec un ancien chef du bureau de dessin de Peugeot, Augustin Legros, il ouvre alors un bureau de construction.


En 1907, en pleine explosion de l'industrie automobile dans toute l'Europe, Delage emploie plus de 80 personnes et, l'année suivante, environ 300 véhicules sont vendus. 


En 1910, Louis Delage déménage ses ateliers de construction à Courbevoie et fabrique alors des grosses cylindrées, notamment une 6 cylindres de 2500 cc.
Il s'essaie ensuite au sport automobile, et construit entre autre deux monstres spéciaux pour la Coupe de l'Auto et le record absolu de vitesse avec un moteur V12 de plus de 10 L de cylindrée.


Pendant la période de guerre 1914 -1918, il fabrique des munitions.


Dès 1919, il s'oriente vers les voitures sportives de luxe. il est le premier à monter le freinage sur les quatre roues pour toute sa gamme de véhicules.

 

Delage marque la production automobile française des années 30 par la qualité de leur fabrication, l'élégance de leurs carrosseries, et leur renommée sportive, elles font concurrence aux prestigieuses Bugatti ou Hispano - Suiza.


Cependant, dans les années trente, la concurrence des petites cylindrées moins chères se fait cruellement sentir.


En 1933, Delage, acculé à la faillite, préfère la reprise par Delahaye.

Louis Delage choisit une vie simple, il vit alors complètement isolé du monde, fait de nombreux pèlerinages à pied et à bicyclette à Chartres, Lisieux et Lourdes.

Il décède au Pecq en 1947.


Cependant, son nom survit à sa mort, en effet, Delahaye continue à construire des modèles Delage jusqu' en 1953, avant d'être lui-même repris par Hotchkiss.

COMMENTAIRES

aucun commentaire
votre message :