Vous avez une question,
appelez-moi au
06 51 040 025

VOITURE

Bugatti Type 13 1.5 L. préparée pour la course devient : Bugatti Brescia.

Le 8 septembre 1921, lors du Grand Prix d'Italie à Brescia ; les quatre Type 13 terminent aux quatre premières places ; Friderich l'emporte à la moyenne de 115 km/h devant ses co-équipiers, de Vizcaya, Baccoli et Marco ; c'est une écrasante domination des purs sangs de Molsheim. Ce triomphe, apporte la gloire à la marque, et donne le surnom 'Brescia' à la Bugatti Type 13 version course et à ses dérivés dotés du moteur 16 soupapes.

Ettore Bugatti prépare une version plus puissante du Type 13.

 

Il le dote d’un nouveau moteur 1453 cm3 à 16 soupapes en tête, double allumage. En course, la Bugatti Type 13 développe 40 ch, entraînant la voiture à 140 km/h.

Prévu pour le Grand-Prix de 1914 en Auvergne, mais ce Grand Prix est annulé du fait de la guerre.

 

Au début de cette guerre, au cours de l’été1914, E. Bugatti enterre les moteurs dans son usine.

En 1919, il extirpe les moteurs pour en équiper des Type 13 de course.

 

Quelques voitures sur le châssis court, Type 13 sont construites, les trois premières sont engagées à la coupe des voiturettes du Mans en 1920.

Ernest Friderich gagne la course à la moyenne de90 km/h, Baccoli termine cinquième, Pierre de Vizcaya est disqualifié par une astuce de son ‘’Patron’.

 

Au Grand-Prix d’Italie à Brescia le 8 septembre 1921, quatre Type 13 prennent les quatre premières places, la première à la moyenne de115 km/hsoutenue pendant les trois heures de course.

Elles terminent dans cet ordre E Friderich, Pierre de Vizcaya, Baccoli et Marco, elles disposent de deux magnétos et huit bougies.

 

Le Type 13 s’appelle désormais ‘’Brescia’’ et les châssis à empattement long deviennent Type 22 (2,40 m) et Type 23 (2,55 m), elles sont appelés par l’usine ‘’Brescia modifiés’’.

 

Avec un moteur alimenté à l’alcool, Cusham termine second aux 200 Milles de Brooklands en 1923, à146.5 km/hde moyenne.

 

Un Type 13 gagne un grand nombre de compétitions dans les années 1922/24 aux mains de Raymond Mays, sa Bugatti est surnommée ‘’Cordon Rouge’’.

 

Si le moteur évolue le châssis de 1926 reste semblable à celui de 1910. 

COMMENTAIRES

aucun commentaire
votre message :