VOITURE

BUICK Roadmaster 70. voiture bourgeoise par excellence.

Dans l'Amérique de l'après-guerre, avec sa modernité et son design parfait, la Buick Roadmaster représente le renouveau et l'avenir, mais aussi le symbole de la réussite pour celui qui la possède. Dessinée par Harley J.Earl, sa ligne de carrosserie surprend assez en avance sur son époque, avec sa calandre aux dents de requins, ses longues ailes intégrées à la carrosserie.

En 1940, la firme Buick expose le précurseur du concept-car, le prototype Y Job dessiné par Harley Eral et Bill Mitchell, il annonce l’évolution des carrosseries à venir du groupe General Motors la future ligne ponton, une voiture sans marchepied.

 

Le président de Buick, Harlow Curtice, charge Paul Meyer, George Snyder et Ned Nickles sous le contrôle d’H. Eral de préparer la modernisation de la gamme présentée à l’automne 1941.

 

Celle-ci dispose d’ailes avant se prolongeant dans les portières jusqu’aux ailes arrière, ce nouveau dessin se nomme ‘Airfoil’.

 

La plus emblématique,  la Buick Roadmaster, est proposée en septembre 1941, elle est établie sur la caisse C-Body, plus large et plus longue que les A et B-Body.

 

En février 1942, le conflit oblige la société à suspendre la production civile afin de participer à l’effort de guerre.

 

Le 7 octobre 1945, l’usine de Flint dans le Michigan reprend la fabrication sans réel changement, la grille de calandre caractéristique évolue suivant les années.

 

La grande innovation de 1949, est l’option Dynaflow, une boîte de vitesses entièrement automatique par convertisseur de couple, à deux rapports plus marche arrière.

 

Le tank Hellcat M-18, construit par Buick pendant les hostilités, est muni de ce type de transmission.

 

Une fois la paix retrouvée, l’ingénieur Olivier K. Kelley en étudie une version allégée et applicable aux voitures.

COMMENTAIRES

aucun commentaire
votre message :