Vous avez une question,
appelez-moi au
06 51 040 025

HOMME

ANDRETTI Mario - l'Histoire de la réalisation d'un rêve d'enfant, devenir Champion du Monde

Mario ANDRETTI débute sa carrière de pilote en 1959, sa carrière s'étale sur cinquante ans avec un palmarès impressionnant, il est présent en USAC Cart de 1964 à 1994, en Nascar en 1966 à 1969, International Race of Champions séries (IROC) de 1976 à 1987, en Midget de 1961 à 1963, en USAC de 1964 à 1974 en Formule 1 de 1968 à 1982, en CART de 1979 à 1994, et trois années 1967, 1970 et 1972 en championnat du monde des voitures de sport, aux 24 Heures du Mans, 24 Heures de Daytona, 12 Heures de Sebring , et 6 Heures de Watkins Glen.

Né le 28 février 1940 à Montona d'Istria, dans la province de Trieste, en Italie, et nationalisé Américain.

En 1955 Mario et son frère jumeau Aldo cassent leurs tirelires et s'achètent une Stanguellini à moteur Fiat de formule Junior. Mais ils doivent différer l'engagement de leur propre voiture car cette même année, la famille Andretti quitte l'Italie pour les Etats-Unis. Ils croient leurs rêves d'adolescents envolés, comment pourront-ils loin de Monza et de Maranello suivre leur idole Alberto Ascari.

Cependant, à Nazareth en Pennsylvanie, un circuit en terre les attend.
Et les deux frères se mettent à bricoler sans rien dire à personne, une vieille Hudson de 1948.

Grâce au tirage au sort, c'est Aldo qui a l'honneur de conduire en compétition pour la première fois et c'est un coup de maître, cependant, suite à plusieurs accidents, Aldo ne sort pas du rang. 


Mario, en vrai frère jumeau, l'imite, il commence par courir sur les pistes ovales de son pays, et c'est en 1959 que débute la carrière de pilote d' Andretti dans la catégorie des stock-cars, voitures de tourisme totalement modifiées.


Mario gravit rapidement les échelons de la course Américaine, et, en 1964, il est engagé par Clint Brawner, qui lui confie une monoplace de formule Indianapolis, avec laquelle il se classe troisième dans le championnat américain.


En 1965, il devient champion des Etats-Unis USAC, La même année, il prend la troisième place dans les Cinq Cents Miles d'Indianapolis.


En 1966, il est encore une fois champion USAC et participe pour la première fois avec Lucien Bianchi, aux 24 Heures du Mans sur Ford GT 40, mais ils abandonnent à la huitième heure.


En 1967, avec Bruce McLaren en coéquipier, il remporte les 12 Heures de Sebring, sur Ford Mk IV, Pour les 24 Heures du Mans sur Ford GT 40 avec Lucien Bianchi, Mario réalise le meilleur tour en 3'23''6 soit 238.014 km/h. 


En 1969, il gagne pour la troisième fois le championnat USAC et sur Hawk-Ford, il remporte les 500 Miles d'Indianapolis à la moyenne horaire de 252,400 km/h.


L'année suivante, il débute en formule 1 à Watkins Glen, et, réussit l'exploit de placer sa Lotus 49 en pole position. 


De 1969 à 1974, on assiste à un programme mixte de Formule 1 avec Lotus, Match et Ferrari, en 1971, il franchit victorieusement la ligne d'arrivée du grand prix d'Afrique du Sud.


Mario s'est longtemps partagé entre les épreuves typiquement américaines et la formule 1 avant de se lancer pleinement dans le Grand Prix avec Parnelli pour réaliser son rêve d'enfant et devenir champion du monde, comme Ascari. 


En 1975, Parnelli ferme ses portes, et Mario rejoint à nouveau l'équipe Lotus et gagne le Grand Prix du Japon de 1976, à la suite de quoi, il remporte trois grands prix alors que neuf seulement des dix-sept manches du championnat 1977 sont disputées.


Et Mario est couronné Champion du monde en 1978 après avoir gagné six courses.
Après deux autres années chez Lotus, il passe chez Alfa Romeo en 1981.


A partir de 1982, il revient à Indy Cars et en 1984, il gagne le titre d'Indy Cars pour la quatrième fois.
En 1985 Mario se classe deuxième des 500 Miles d'Indianapolis après avoir mené la course pendant 107 tours et miraculeusement évité la voiture de Danny Sullivan en tête à queue au 120e tour.


L'année 1986, il enlève la première édition des 500 Miles de Pocono, devient le premier pilote dans l'histoire de la course Américaine à gagner plus de 1 Million de dollars, et s'adjuge le plus grand nombre de pole positions en une seule saison, record détenu jusque-là par A.J. Foyt.


L'année 1987 est encore fructueuse, Mario signe 8 poles positions, et s'approprie le record absolu du plus grand nombre de tours en tête dans l'histoire de la formule Indy. Il termine 6e du championnat.


Il gagne une place au championnat en 1988 et termine 5e avec 2 victoires. En novembre, l'écurie Newmann-Haas annonce pour 1989 la composition de son équipe Andretti père et fils Michael.


Le 4 avril 1993, lors des 200 Miles de Phoenix, il s'adjuge la pole position la plus rapide de toute l'histoire sur l'ovale de Michigan, à 376,940 Km/h de moyenne. Mario participe aux 24 Heures du Mans 8 fois de 1966 à 2000 sur Ford GT 40 ( 1966, 1967), Porsche 956 (1983), Porsche 962 C (1988), Courage (1995, 1996, 1997), Panoz (2000). Pour sa dernière participation, il fait équipe avec Brabham, Magnussen sur la Panoz LMP1 n° 11 et termine en 16e position.
Mario à débuté en IndyCar en 1964 et participé à 407 courses, il a disputé 128 Grands Prix de F 1 à partir de 1968, et aussi présent en Sport-Protos et Nascar.


Belle carrière pour celui que l'on surnomme
?Piedone » (Gros Pied).

COMMENTAIRES

aucun commentaire
votre message :