Rétro-news

A HUIT ANS, IL ROULE à 130 km/h et BLUFF un ADJUDANT.

A Etampes, la famille Derancourt tient un garage 26, rue Saint-Jacques.

 

La maman Marie-Léonie pilote en course une Salmson et une Bugatti 35.

 

Le fils Albert né en 1915 ; dès six ans s’entraîne en cachette de ses parents à conduire en plaçant des cales sous ses pieds pour se grandir et atteindre les pédales.

 

Ses parents découvrent le pot aux roses et lui font passer le permis de conduire en 1921, il a seulement six ans.

 

Albert Derancourt est le plus jeune conducteur au monde.

 

A 7 ans, il roule à plus de 130 km/h sur l'autodrome de Montlhéry avec la Salmson de sa maman.

 

Marie Léonie lui achète une Bugatti 35 sur laquelle, il est chronométré à 150 km/h à Montlhéry.

Deux records mondiaux sur piste en catégorie enfants.

 

A 8 ans, il gagne le rallye Paris-La Baule, il se passionne aussi pour l’aviation, il apprend à conduire à l'adjudant Florentin Bonnet, recordman mondial de vitesse en avion.

A 16 ans, il ravit à l'Anglais Austin le record du monde avec une pointe à 210 km/h.

 

Il dirige un garage automobile 104, boulevard Saint-Michel, à Etampes.

 

Albert Derancourt trouve la mort le 21 août 1955, à l'âge de 40 ans, au cours d’une journée de baptêmes de l’air sur l’aérodrome de Mondésir, il a peut-être voulut, impressionner sa passagère en faisant de la voltige.

Son avion s’écrase causant sa mort et celle de sa passagère.

Actualité précédente Actualité suivante

COMMENTAIRES

aucun commentaire