Rétro-news

La BELLE LOLA est NEE d'une DISPUTE lors des PRÉLIMINAIRES d'un MARIAGE RATÉ avant de CHANGER de NOM...!

Nommé P.D.G. de Ford Motor Company, Henry Ford II, décide que sa marque doit participer à la fabuleuse épreuve des 24 Heures du Mans.

 

Au début de l’année 1963, Henry Ford apprend par une indiscrétion qu’Enzo Ferrari, qui rencontre des difficultés financières, souhaite vendre son entreprise.

 

Ford dépense alors plusieurs millions de Dollars en audit juridique, comptable et financier ; mais au dernier moment Enzo Ferrari se retire des négociations.

 

Il veut conserver seul la direction du service compétition, cette clause lui est refusée et, par dépit, il met fin brutalement au projet de vente.

 

Piqué au vif, Henry Ford décide de créer une voiture apte à rivaliser avec les Ferrari, il contacte aussitôt, trois constructeurs de voitures de course : Lotus, Lola et Cooper.

Rapidement le choix se porte sur le designer anglais Eric Broadley, propriétaire de Lola Cars, il est chargé de concevoir une GT susceptible de remporter Le Mans.

 

Les deux premiers bolides sont livrés début avril 1964 et les 16 et 17 avril ; une voiture est détruite et l’autre endommagée lors des essais.

 

Après de nombreuses modifications et la participation de l’équipe de Carroll Shelby, l’écurie Ford en juin 1966 place trois GT 40 Mk I aux trois premières places des 24 H du Mans devant les Ferrari.

 

La Lola se transforme en GT 40, l'appellation vient des initiales « GT » de la catégorie « Grand Touring » complétées par le nombre 40 pour sa hauteur de caisse de 40 pouces (soit 1,02 m).

 

La mythique GT 40 est née d’une rupture entre Ford et Ferrari, simplement une histoire d’ego malmené.

Actualité précédente Actualité suivante

COMMENTAIRES

aucun commentaire