Vous avez une question,
appelez-moi au
06 51 040 025

VOITURE

RENAULT Primaquatre ACL 1 motorisée par le nouveau moteur 85.

La Renault Primaquatre ACL 1 reprend la nouvelle carrosserie sans marchepieds de la Celtaquatre mais légèrement allongée, on la distingue par sa calandre oblique en V ouvert à barreaux verticaux ; son moteur est le nouveau '85'.

 

Louis Renault emprunte à Ford l’idée d’un gros moteur sur un petit châssis et présente, en janvier 1931, une nouvelle voiture, bonne routière, quatre cylindres offrant des performances correctes tout en restant peu coûteuse.

 

La Primaquatre KZ6 est le résultat du mariage d’un châssis directement dérivé de celui dela Monasix(RY) et du moteur 10 CV dela KZ5.

 

Premier modèle d’une grande famille qui ne comporte pas moins de quatorze types et connaît un succès certain pendant près de dix ans: berline de tourisme, berline commerciale, cabriolet deux places, coach décapotable, coupé deux places, coach tous temps, faux cabriolet, torpédo tourisme, torpédo commercial, conduite intérieure, conduite intérieure deux portes.

 

A l’occasion du Salon d’octobre 1935, la nouvelle Primaquatre Type ACL 1 bénéficie du remaniement la gamme Renault.

 

La carrosserie s’élargit et les marchepieds disparaissent tandis que la ligne générale épouse le style de la série ‘’Grand Sport’’ dessiné par Marcel Riffard un an plus tôt.

 

La caisse dela Primaquatreest allongée ainsi que l’empattement, celui-ci passe de 265 à286 cm.

 

La PrimaquatreACL1 utilise le récent quatre cylindres ‘’85’’, apparenté aux 6 et 8 cylindres, produits par Renault depuis l’année précédente.

 

Ces moteurs présentent tous un point commun : leur alésage de85 mmqui, dans le cas dela Primaquatre, porte la cylindrée de2.1 L. à2.4 L. la puissance atteint 52 ch.

La vitesse de maximum de la Celtaquatre est de 115 km/h.

 

Le moteur ‘’85’’ profite d’une culasse en aluminium, mais conserve des soupapes latérales.

Au fil des ans, ce moteur se forgera une bonne réputation de solidité et sa carrière durera jusqu’aux années cinquante.

 

Les dernières Primaquatre quittent les ateliers de l'île Seguin en 1945, uniquement carrossées en berline et équipées de freins hydrauliques Lockheed.

 

 

En 1938, la firme de Billancourt reprend la démarche menée dans les années trente par André Citroën.

 

Renault organise une opération publicitaire afin de prouver la fiabilité de la voiture. Une berline Primaquatre roule 50 heures à 131,060 km/h de moyenne sur l'autodrome de Montlhéry.

COMMENTAIRES

aucun commentaire
votre message :