Vous avez une question,
appelez-moi au
06 51 040 025

VOITURE

L'AC Cobra la fille de Carroll Shelby, son histoire.

Carroll Shelby imagine l association d un énorme V8 américain surpuissant à un bon vieux châssis anglais classique.

L'AC Cobra est née par la volonté d'un homme Carroll Shelby, de donner naissance à une voiture américaine simple, mais surpuissante, capable de performances exceptionnelles.

 

En 1950, John Tojeiro, sujet britannique d'origine portugaise, réalise un prototype établi sur un châssis tubulaire à échelle à quatre roues indépendantes, la carrosserie aluminium trouve son inspiration auprès de la barquette Ferrari 166 due à Touring.

 

En 1952, les frères Hurlock achètent le droit de produire la voiture par leur société AC basée à Thames Ditton en Grande-Bretagne.

Le roadster prend le nom Ace, il est produit à partir de 1954, motorisé par un 2 litres AC.

Puis en 1956, l'ingénieur Ken Rudd propose aux frères Hurlock une évolution en remplaçant le moteur par un 2 litres Bristol.

Le roadster s'appelle alors Ace Bristol.

 

A cette période, Carroll Shelby ancien pilote automobile Texan est contraint en raison de problèmes cardiaques, à ne plus s'adonner à la compétition. Dans son esprit, germe un concept qui deviendra légendaire, associer un énorme V8 américain surpuissant à un bon vieux châssis anglais classique.

 

L'opportunité se présente, Carroll Shelby apprend que Bristol décide de cesser la production de moteurs.

En septembre 1961, il soumet son idée aux frères Hurlock, installer un gros V8 dans l'AC Ace.

La proposition est la bien venue du fait du désistement de Bristol.

Dans un premier temps, Carroll Shelby est éconduit par Chevrolet, il contact un ingénieur chez Ford nommé Dave Evans, lequel travaille justement sur les évolutions du V8 Challenger à course courte ; à cette époque la haute direction de Ford s'intéresse de près à la compétition.

 

Grâce à l'appui du directeur adjoint Donald Frey, le feu vert est rapidement donné, pour la fourniture de deux petits moteurs de 3,622 litres à Shelby, deux exemplaires sont acheminés chez AC à Thames Ditton près de Londres.

Quelques jours plus tard, Ford se ravise et expédie un V8 de 4,260 litres avec une boîte mécanique quatre vitesses Borg-Warner T10

 

C'est là, le début de la véritable aventure. Le prototype effectue ses premiers tours de roue à Silverstone en janvier 1962, aux mains de Carroll Shelby lui-même. Présenté au salon de New York en avril, le succès est énorme, la presse élogieuse annonce 260 ch. 12,9 s aux 400 m départ arrêté et 244 km/h.

 

La voiture s'appelle AC Cobra pour le marché européen et Shelby AC Cobra ‘powered by Ford' outre-Atlantique, avec un insigne portant une tête de cobra dessinée par Pete Brock.

En juin 1962, Carroll Shelby reprend les anciens locaux de Scarab de Lance Reventlow à Venice en Californie et s'adjoint les services du remarquable pilote mécanicien, Ken Miles.

 C'est Miles qui développe les Cobra 427, les plus performantes, en y greffant un moteur Ford ‘big-bloc ' de 6.9 litres  allusion au 427 c.i.

En 1965, la Cobra remporte le premier championnat du monde des constructeurs pour les véhicules de grand tourisme.

Entre 1962 et 1967, 1011 Cobra  sont construites, quand la production s'arrête, mais la fascination demeure.

 

La Cobra est copiée par plus de 150 constructeurs ; en 1980, Brian Angliss, vend des ‘427' neuves sous la marque Autokraft ; en 1982 après avoir racheté l'usine et l'outillage d'origine, il obtient d'AC le droit d'exploiter cette marque sur ses Mk IV et en 1987 de Ford celui de faire usage du célèbre nom de Cobra, sauf aux Etats-Unis.

 

Carroll Shelby annonce en 1993 disposer de 38 châssis d'origine restés en stock, qu'il fait finaliser à la demande. La Cobra est l'une des plus redoutables voitures de sport jamais construite.

 

COMMENTAIRES

2 commentaires
votre message :