Vous avez une question,
appelez-moi au
06 51 040 025

HISTOIRE

EFFET DE SOL LOTUS 78

Le trait de génie de colin Chapman dans la conception des monoplaces de 78 et 79, est l'utilisation de ce que l'on nomme 'Effet de sol', ou effet venturi. Tout le travail de réalisation et de développement de la Lotus est axé sur ce résultat, qui vise à créer sous la voiture un champ dépressionnaire agissant comme une ventouse afin de 'coller' littéralement la voiture au sol.

Le point de départ de l’effet de sol en Formule 1, c’est la Lotus 78.

Colin Chapman développe cette idée avec des ingénieurs de talent Martin Ogilvie, Ralph Bellamy, Peter Wright et Tony Rudd.

La Lotus 78 est équipée d’un aileron en forme d’aile d’avion inversée qui génère une force qui la plaque au sol.

C’est Colin Chapman qui le premier a exploité avec la Lotus 78 et 79 le moyen de générer l’effet de sol. La solution la plus simple pour obtenir cet effet aérodynamique est d’extrapoler le dispositif mis en place sur la Chaparral 2 J de 1970, laquelle utilise un gros ventilateur destiné à extraire l’air sous la voiture, afin de la plaquer au sol.

La Brabham BT 468 de 1978 suit cette approche, le ventilateur d’extraction est mû par l’arbre de boîte.

Le gain en adhérence compense largement l’énergie absorbée par le fonctionnement de ce dispositif.

L’avantage obtenu en tenue de route permet à la ‘’voiture aspirateur’’ de Lauda non seulement de s’imposer dès sa première sortie, mais aussi de réaliser le meilleur tour, à 171.1 km/h, sur le circuit d’Anderstorp au Grand-Prix de Suède.

Il s’en suit une levée de boucliers de la partie adverse, certains mettant en avant les dangers de projection de débris ramassés sur la piste.

COMMENTAIRES

1 commentaire
  • le 08/06/2016, posté par Marcel Chevaux

    La Lotus 78 est denommée "Wing Car" ou 'voiture aile"du fait de ses larges pontons en forme d'aile d'avion inversée les études ont été réalisées à la soufflerie
    l'Imperial College sur les idées
    Tony Rudd

votre message :