Vous avez une question,
appelez-moi au
06 51 040 025

VOITURE

CITROEN Traction 7A La voiture de légende

Cette nouvelle Citroën, marque une réelle rupture avec la ''Rosalie'', sa ligne aérodynamique créée par Flaminio Bertoni associé à de nombreuses innovations technologiques en font une voiture moderne promise à un bel avenir, 760 000 exemplaires sont réalisés entre 1934 et 1957. Une référence dans l'histoire de l'Automobile

André.Citroën compte sur cette voiture entièrement nouvelle, pour rétablir une situation financière particulièrement délicate.

La genèse audacieuse de la Traction est due à la rencontre de trois grands esprits novateurs, le polytechnicien A. Citroën, l'ingénieur André Lefebvre et le styliste Flaminio Bertoni.

A. Lefebvre quitte Renault et son ancien employeur Gabriel Voisin le recommande à A. Citroën en mars 1933.

En un an, les hommes de Citroën élaborent une voiture révolutionnaire, elle doit sa célébrité aux nombreuses innovations techniques qu'elle réunit. Maurice Sainturat met au point le moteur à soupapes en tête (pratiquement pas employé en série), chemises amovibles (simplification de l'opération de réalésage).

F. Bertoni dessine une ligne équilibrée, basse et aérodynamique accompagné dans son œuvre par Jean Daninos (suppression des marches-pieds).

Raoul Cuinet et Pierre Franchiset sont responsables de la fabrication en grande série de la structure monocoque sans châssis entièrement en acier suivant le brevet américain Budd (réalisation encore inconnue du public).

Pierre Lemaire et Paul D'Aubarède perfectionnent leur principe de la suspension du moteur flottant sous l'appellation de procédé ‘Pausodyne'.

Jean Albert Grégoire consultant extérieur puis Alphonse Forceau permettent l'adoption en grande série de la traction avant avec la transmission par des joints doubles de la marque Glaenzer.

Autres innovations présentes sur la Traction; freins à commande hydraulique, première utilisation en grande série; suspension par barres de torsion, technique réservée jusqu'ici aux voitures de compétition; roues avant indépendantes, formule assez peu courante et essieu arrière à roues tirées.

La colonne de direction en deux parties articulées sur un cardan de la Citroën 7 A préfigure les directions de sécurité moderne, cette disposition est abandonnée en mai 1936.

Le groupe moto-propulseur est conçu de manière à pouvoir déposer l'ensemble moteur / transmission en 90 minutes afin de faciliter l'accessibilité aux organes mécaniques en cas d'intervention importante.

La Traction a été prévue pour recevoir une boîte automatique hydraulique élaborée par E. Sensaud de Lavaux, elle ne s'adapte pas à la cylindrée trop faible de la 7.

Les ingénieurs Jouffret et Camasat mettent au point une boîte de vitesses classique en quinze jours.

La Traction 7A est équipée d'un moteur 1,3 L. de 7 CV fiscaux, il est rapidement remplacé par un 1,6 L. de 9 CV.

Techniquement hors du commun, la Traction Avant démode dès sa présentation toutes les voitures traditionnelles, elle révolutionne le monde de l'automobile.

En raison des énormes dépenses suscitées par la conception et l'industrialisation de la Traction Avant, conjugués aux importants défauts, d'une voiture commercialisée trop rapidement, A. Citroën est contraint d'abandonner son entreprise à la société Michelin.

La Traction 7A de 1934 est le premier modèle d'une lignée légendaire qui se prolonge jusqu'en 1957.

COMMENTAIRES

1 commentaire
  • le 17/01/2014, posté par BOYRON Cyril

    La solution des ingénieurs de Citroën permettant de désolidariser le groupe motopropulseur rendait bien service aux mécanos, imaginez le confort de travail.

    Les concepteurs des voitures actuelles ont oublié ces règles simples.

     

    Pour rappel le changement d’une ampoule de phare chez Renault.

votre message :