VOITURE

Bugatti Type 44, ou la 'Trois litres Bugatti' une Familiale de Sport

En 1927, Ettore Bugatti puise dans sa "banque d'organes" et conçoit la Bugatti Type 44 une familiale extrapolée de la Bugatti Type 38 de 1926, elle-même issue de la Type 30 de 1922.

La firme Bugatti présente en octobre 1927, une évolution de la Type 38, la Bugatti Type 44, appelée affectueusement la "Trois litres Bugatti", la première véritablement ‘familiale’ de la marque.

Ettore Bugatti fidèle à l’utilisation rationnelle de pièces interchangeables puise dans son catalogue des éléments de ses précédents modèles.

Les essieux, les freins, sont les mêmes que ceux de la Type 38, comme le châssis enrichi par de nouvelles traverses.

La Type 38 donne aussi son radiateur et sa boîte de vitesses.

 

La transmission, les suspensions et la direction sont empruntées à la Type 43.

 

Pour le moteur, E. Bugatti reprend l’esquisse du Type 28 de 1921. Ce nouveau moteur bénéficie d’un vilebrequin à neuf paliers sur coussinets, il gagne en puissance et en souplesse.

L’arbre à cames en tête est situé au centre, entre les deux blocs, il commande toujours trois soupapes par cylindres.

L’alimentation est assurée par un carburateur américain Schebler, et l’allumage se fait par bobine et distributeur.

Il développe une puissance 80 ch à 4000 t/mn., il est couplé à une boite de vitesses à quatre rapports.

 

En 1928, à partir du 250e moteur la Bugatti Type 44 reçoit un graissage sous pression du vilebrequin et des bielles.

Bugatti abandonne le graissage archaïque par jet d’huile arrosant les têtes de bielle.

 

Simultanément, le vilebrequin est redessiné, ses portées sont décalées afin d’améliorer l’équilibrage.

Enfin, la pompe à huile est redescendue dans le carter pour remédier aux problèmes de déjaugeage.

 

1095 exemplaires sont produits de 1927 à 1930.

COMMENTAIRES

aucun commentaire
votre message :