Vous avez une question,
appelez-moi au
06 51 040 025

VOITURE

BUGATTI Type 64 Le projet interrompu par le décès de Jean Bugatti et le début de la guerre.

La Bugatti Type 64 équipée d'un châssis en "Alpax" coulé, l'un des premiers alliages d'aluminium utilisé dans l'automobile et habillé d'une carrosserie à l'esthétique magnifique dérivée du coupé "Atlantique" en raison de ses lignes aérodynamiques, les roues arrières sont pourvues de flasques.

Dès 1938, Jean Bugatti étudie un modèle complètement nouveau destiné à remplacerla Bugatti Type 57, en prévision du salon de Paris d’octobre 1939.

 Les plans sont réalisés par l’ingénieur Antonio Pichetto sous la direction de Noël Domboy.

La voiture de Monsieur Jean comme on la nomme à Molsheim présente des concepts futuristes, d’une part le lissage de la carrosserie, sans aspérité, avec les glaces latérales au ras des panneaux ; d’autre part, le prolongement des portes vers le haut, mordant dans le pavillon.

Un profil affiné à l’extrême, véritable quintessence du style "streamline", cette Type 64 dispose d’une carrosserie parfaitement lisse compris le carénage des roues arrière.

 L’imagination de Jean Bugatti se retrouve dans la conception du châssis, construit en Duralumin. Les deux longerons sont constitués de deux profilés en U rivetés pour former un caisson étroit, le tablier coulé en alliage léger rigidifie l’ensemble.

 Le moteur en aluminium à neuf paliers de4,4 L. est issu de celui de la 50 B.

 Une seule voiture, équipée de freins à commande hydraulique Loockkeed et une boîte de vitesses à présélecteur Armstrong Siddeley avec couplage hydraulique Daimler est terminée, habillée d’une élégante carrosserie quatre places, deux portes, et de la calandre en coupe-vent dans le style de la 57 S, un autre châssis nu a permis de reconstituer une autre voiture après la guerre.

 

Malheureusement, la mort accidentelle en août 1939, de J. Bugatti son créateur, puis le second conflit mondial réduisent à néant le développement de celle qui porte le nom de Bugatti Type 64.

COMMENTAIRES

aucun commentaire
votre message :