Vous avez une question,
appelez-moi au
06 51 040 025

VOITURE

BUGATTI Type 57 SC la Bugatti Très Hautes Performances.à Compresseur.

La Bugatti Type 57 est l'un des modèles les plus importants de la gamme Bugatti. La Bugatti Type 57 S est la version sportive de la Type 57 et devient Bugatti Type 57 SC avec l'adjonction d?un compresseur, elle est donnée pour plus de 200 ch. Ces Bugatti sont étudiées par le bureau d'études de la firme dirigé par Jean Bugatti qui n'a que 23 ans à ce moment là.

Dès 1935, Jean Bugatti propose un tout nouveau châssis sport pourla Bugatti Type 57 S, le S signifie ‘sur-baissée’

Ce Châssis avec un empattement plus court, est surbaissé et les trompettes du pont arrière passent à travers des ouvertures ménagées dans les longerons extrêmement hauts.

Une traverse en aluminium coulé, largement calculée et nervurée, rigidifie l’avant immédiatement après l’essieu.

 

Afin d’améliorer la tenue de route, les amortisseurs utilisés sont des De Ram associés à des biellettes de guidage de la suspension.

 

En 1937, la firme présente une évolution,la Bugatti Type 57 SC, le moteur est poussé : taux de compression porté à 8.7/1, équipé d’un compresseur Roots, le vilebrequin est allégé et équilibré. La vitesse de 210 km/h est possible avec cette Bugatti 57 SC.

 

Le couple moteur plus vigoureux est pris en charge par un embrayage bi-disque.

 

L’allumage est confié à une magnéto ‘Scintilla Vertex, entrainée par l’arbre à cames de gauche comme dans la Type 59 de course.

 

Le graissage à carter sec est assuré par deux pompes de pression, ce procédé permet l’implantation du moteur le plus bas possible dans le châssis. Cette astuce amène Jean Bugatti à repenser la partie avant avec radiateur descendu, capot à larges ouvertures grillagées et, surtout, de forme arrondie en coupe-vent avec pans supérieurs rappelantla BugattiRoyale.

  

La voiture est si basse, qu’il est étudié un dispositif original à six tubulures parallèles, véritable ‘flûte de Pan’ qui module le son de l’échappement.

 

Bien que, d’origine, seulement deux exemplaires sont dotées d’un compresseur, la plupart des possesseurs renvoient leur Bugatti type 57 S à l’usine pour faire adapter un ’souffleur’.

 

Des variantes ‘Compétition’ dénommées Type 57 G sont préparés notamment pour les 24 Heures du Mans de 1937 sans compresseur et avec compresseur pour 1939.

 

Quelques châssis reçoivent un moteur 4.5 L. désignés Bugatti Type 57 S 45.

COMMENTAIRES

aucun commentaire
votre message :